Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 4 avril 2018, par Gerard Rouillard

Une relation qui réchauffe le coeur !
Jésus enseigne que nous pouvons développer une sensibilité et une dépendance à Sa présence.
Une histoire d’amour entre Jésus et Son Église en ce temps de Pâques. Je désire vous parler d’intimité, de celui que mon cœur aime plus que tout. Jésus se révèle à ceux et celles qui se tiennent près de Lui. Jésus avait vécu trois années avec Ses disciples. Son cœur était rempli d’amour pour chacun d’eux. Il avait passé beaucoup de temps à rire, à manger, à enseigner les choses concernant le Royaume. Il avait fait beaucoup de miracles en leur présence, et ils avaient traversé des tempêtes ensembles. Ils avaient vécu une relation d’amour passionnante. Jésus aime complimenter, louanger Son Église.

Cantiques 1. ‘’ 15 Que tu es belle, ma compagne, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes ! 16 Que tu es beau, mon chéri, combien gracieux ! Combien verdoyante est notre couche !’’
Nos yeux sont le miroir de notre âme, de notre coeur. Nous pouvons devenir la compagne idéale du Seigneur. La beauté des yeux doit être comprise comme reflétant celle de notre personnalité, de nos traits de caractère, de notre tempérament, de notre humeur. Nous devons apprendre à courtiser, à rechercher Jésus plus que tout. Que la célébration de celui que nous aimons soit dans notre bouche. Que Tu es beau, que Tu es aimable Jésus. C’est un délice d’être avec Toi, et doux de vivre à Tes côtés. Nous pouvons apprendre aussi à nous asseoir dans Sa présence. Pourquoi nous sentir isolé, rejeté quand Jésus désire nous attirer à Lui, nous inspirer, nous rassurer, nous sécuriser et nous donner Son repos ? Nous nous sentirons aimés, valorisés et nous souffrirons moins l’isolement et la solitude dans Sa présence.
Cantiques 2. ‘’3 ¶ Pareil à un pommier au milieu des arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’aime m’asseoir à son ombre, et son fruit est doux à mon goût. Il m’a fait entrer dans la maison du vin, et l’étendard qu’il déploie au-dessus de moi, c’est l’amour.’’

Les disciples prenaient du temps avec Jésus. Ils trouvaient près de Lui, le calme et le repos. Ils avaient développé une grande sensibilité à Sa présence et une grande dépendance de Sa personne. Son fruit nous parle de dégustation et de nourriture. La maison du vin nous parle de s’enivrer et d’être remplis de Son amour par Son Esprit. Nous avons besoin d’être enivrer de Son Amour. Lorsque nous nous nourrissons et nous nous abreuvons à Jésus nous serons en bonne santé spirituelle. Nous marcherons dans Sa liberté, dans Sa force et dans Sa volonté. Avec Jésus à nos côtés la victoire est assurée dans tous nos combats.
Jésus enseigne que ceux et celles qui croient sans avoir vu seront heureux.
Les disciples se réjouirent en voyant le Seigneur. Une relation vivante avec Jésus, c’est comme si l’hiver est passé et c’est le retour du printemps. Les fleurs paraissent, le temps de chanter est arrivé. La voix de la tourterelle se fait entendre de nouveau. Après l’épreuve, c’est bon d’entendre un chant d’amour.
Jean 20. ‘’19 ¶ Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient fermées, par la crainte qu’ils avaient des Juifs ; Jésus vint, et debout au milieu d’eux, il leur dit : Que la paix soit avec vous ! ‘’
L’un des Douze, Thomas, surnommé le Jumeau, n’était pas avec eux lors de la venue de Jésus. Les autres disciples lui dirent : - Nous avons vu le Seigneur ! Mais il leur répondit : - Si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains, si je ne mets pas mon doigt à la place des clous, et si je ne mets pas la main dans son côté, je ne croirai pas. Huit jours plus tard, les disciples étaient de nouveau réunis dans la maison. Cette fois-ci, Thomas était avec eux.
Jean 20. ‘’29 - Parce que tu m’as vu, tu crois ! lui dit Jésus. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.’’
Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.
Jésus enseigne l’importance de prendre le temps de sonder les Écritures.
Luc 24. ‘’ 13 ¶ Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades ; 14 et ils s’entretenaient de tout ce qui s’était passé. 15 Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux.’’

Ces deux disciples évoquaient tristement la mort et l’ensevelissement du Seigneur. Pour eux, rien ne sera plus comme avant ! Ce sera peut-être même pire. Tous leurs espoirs sont anéantis. En chemin, ils discutent, ils analysent la situation. Qui était ce Jésus en qui ils avaient placé leur confiance ? Pour eux, il est maintenant le disparu. Ils rentrent au village pour essayer de recommencer à vivre sans Jésus. Lorsque Jésus ressuscité se joignit à eux sur la route, ils ne le reconnurent pas. Et ils s’entretenaient ensemble de toutes ces choses qui étaient arrivées. Sur la route de notre vie, nous faisons peut-être ce même genre de réflexions. Mais dans ces périodes de désespoir, Jésus chemine avec nous. Il est là, tout proche, prêt à se révéler et à montrer son amour. Jésus avait bien annoncé sa mort et sa résurrection, mais cela leur paraissait tellement incroyable qu’ils rejetaient cette possibilité. Le témoignage de quelques femmes les avait étonnés, mais pas convaincus. Jésus, qui s’est approché d’eux, va maintenant leur parler, les reprendre et leur expliquer les Écritures. Leur esprit s’ouvre peu à peu. Le Seigneur leur montre que tout était déjà annoncé. Leur cœur brûle, mais ils ne le reconnaissent toujours pas. Le soir tombe, Jésus fait comme s’il allait poursuivre la route, mais ils l’invitent chez eux. Ils préparèrent le repas du soir, mais à table Jésus prit le pain, rendit grâces à Dieu, le rompit et le leur distribua. Immédiatement le voile tomba de leurs yeux et ils reconnurent Jésus, qui disparut aussitôt. Notre cœur brûlait en Sa présence. Il est mort, crucifié, maintenant Il est vivant. Maintenant, ils ont une bonne nouvelle à annoncer. À l’heure même, ils s’en retournent à Jérusalem pour apporter le témoignage de la résurrection de Jésus. La foi est basée sur la parole de Dieu, une rencontre avec Jésus reste toujours une expérience personnelle et inoubliable. Jésus ne s’impose jamais, il attend d’être invité. Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.