Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 5 septembre 2018, par Gerard Rouillard

Ma relation intime !
Nous venons à l’église pour rencontrer Jésus et pour l’adorer.
Il a de l’honneur notre Roi et de la valeur à nos yeux. Il nous parle par Sa parole, nous ressentons Sa présence dans la célébration. Jésus est assez proche de chacun de nous pour nous entendre. Il est normal que nous allions vers Lui pour lui parler et que dans nos conversations le nom de Jésus soit souvent mentionné. Il est notre Roi qui nous introduit dans Ses appartements.
Cantique des cantiques 1.’’ 4 Entraîne-moi après toi ! Nous courrons ! Le roi m’introduit dans ses appartements … Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi ; ’’
Il est grand, puissant et Sa bonne réputation se répand comme un parfum. Partageons-nous notre passion de Lui avec les gens qui nous entourent comme la femme Samaritaine l’a fait.

Cette femme Samaritaine, laissant sa cruche, s’en va parler aux gens du village de celui qu’elle a rencontré. Elle a parlé avec quelqu’un qui a satisfait sa soif. Elle a oublié le pourquoi de ces activités de puiser de l’eau. Jésus a rencontré un besoin plus important qu’elle avait dans sa vie depuis longtemps. Une rencontre qui l’amène à bouger pour parler de Lui dans son coin de pays.
Jean 4. ‘’29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait ; ne serait-ce point le Christ ? 30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui.’’
Une rencontre avec Lui nous communique le désir de partager notre joie avec les autres. Partageons-nous notre passion de Lui avec les gens qui nous entourent ? Beaucoup de Samaritains croient sur le témoignage de la femme. Ils invitent Jésus à demeurer dans leur ville. Il y reste deux jours. Un plus grand nombre parviennent à la foi après l’avoir entendu.
Une rencontre avec Jésus ressuscité fortifie notre foi dans Ses promesses.

Jésus a rencontré deux autres disciples sous une forme physique différente. ‘’De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ?’’ Je vois beaucoup de chrétiens qui sont tristes de nos jours. Ils ne réalisent pas que Jésus est ressuscité. Ils partagent sur la vie de Jésus mais sans enthousiasme. Ils peuvent parler des événements du passé mais ils ne reconnaissent pas Jésus présent au milieu d’eux. Nous devons nous souvenir de la vie de Jésus, de Ses miracles, de Ses souffrances, de Sa crucifixion et de Sa mort. Mais nous devons aussi réaliser qu’Il est vivant et qu’Il désire une rencontre personnelle avec chacun de nous. Jésus explique à ces deux disciples, en commençant par Moïse et tous les prophètes, comment interpréter toutes les Écritures dans les choses qui le concernaient. Ils ont mentionné un plus tard que leur cœur brûlait pendant que Jésus leur parlait et leur expliquait les Écritures sur la route. J’espère réchauffer votre cœur en parlant de Jésus dans ce partage. La prédication de Sa parole et la fraction du pain nous font réaliser la résurrection de Jésus. Ils avaient maintenant un message joyeux à partager avec les autres disciples. Se levant à l’heure même, ils retournèrent à Jérusalem. Ils avaient hâte de bouger pour annoncer la bonne nouvelle. Pendant qu’ils partageaient ce message, Jésus apparut à tous les disciples qui étaient réunis. La paix soit avec vous, leur dit-il et Il a pris le temps de manger avec eux et leur ouvrit l’intelligence pour qu’Ils comprennent les Écritures.
Une rencontre avec Jésus ressuscité nous permet de recevoir Son amour par le Saint-Esprit.

Nous avons besoin d’être revêtus de la puissance d’en-Haut. Nous désirons tous construire une foi enthousiaste et excitante dans le cœur des gens qui nous entourent.
Luc 24. ‘’ 48 Vous êtes témoins de ces choses. 49 Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut.’’
Nous ne faisons pas l’évangélisation seule, nous avons besoin d’être remplis de l’Esprit du Seigneur. Par son Esprit, notre Papa appelle les gens à lui-même et leur donne une nouvelle vie par la foi en Jésus-Christ. Il désire nous utiliser tous dans cette grande mission. Nous faisons tous parties de Son Corps. L’amour du Père est répandu en nous pour faire le ministère à la place de Jésus.
Nous nous adressons à Lui par la prière en courant dans Sa présence.
Cantique des cantiques 1. ‘’2 ¶ Qu’il me baise des baisers de sa bouche !’’
C’est intime comme relation avec Son bien-aimé. Nous entrons directement dans cette invitation à l’intimité. Le baiser démontre juste la grandeur de leur amour et de leur désir. La Sulamithe soupire après les baisers de son bien-aimé ; elle l’imagine présent, et lui dit que son amour vaut mieux que le vin. Elle compare ses qualités à des parfums qui dégagent une odeur agréable. Elle comprend pourquoi les autres jeunes filles l’aiment. Quand la dernière fois as-tu demandé cela à Jésus ? Nous devons réaliser que c’est premièrement la voix d’une femme que nous attendons. Elle démontre sa soif d’amour de son prince charmant. Elle représente tous ceux et celles qui sont amoureux. L’Église se doit d’imiter cette femme provocatrice. Elle n’est pas timide, elle n’est pas silencieuse. Elle est active et amoureuse de son bien-aimé. Elle démontre son amour et son désir d’intimité. Elle compare ses qualités à des parfums qui dégagent une odeur agréable. Elle est attirée par le parfum du nom même de son amoureux. Juste dire son nom, c’est comme un parfum qui se répand dans la pièce. Le nom décrit sa personne, sa réputation, son caractère. Juste dire Son nom nous attire à Lui et nous enivre. Nous prenons un engagement envers Lui parce qu’Il nous aime premièrement et que nous l’aimons en retour. Tout ce que nous allons faire, nous allons le faire pour le Seigneur.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.