Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 24 octobre 2018, par Gerard Rouillard

Nous devons découvrir qui nous sommes devenus en Jésus.
Notre identité a rapport avec ce que Jésus a fait pour nous et elle nous révèle notre destinée éternelle, ce que nous sommes en Jésus. Il a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption. Contrairement à ce que l’on croit, notre identité ne se limite pas à nos origines, à notre milieu social, à notre sexe, à notre âge, à notre apparence physique ou à nos biens matériels. C’est la perception que nous avons de nous-mêmes, au-delà de ce que les autres peuvent penser de nous, et ce n’est pas toujours beau à voir. Savons-nous vraiment qui nous sommes ?

2 Corinthiens 5. ‘’ 17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.’’
Notre nouvelle identité est déterminée par notre nouvelle naissance. Nous sommes de nouvelles créatures, les choses anciennes sont passées. Nous sommes justes en Lui et nous possédons Sa sagesse. Nous apprenons à oublier ce qui est en arrière de nous afin de nous porter vers les choses nouvelles que le Père nous a préparées. Il y a certaines choses que nous devrions oublier, parce que le Père Lui-même les oublie.
Galates 2. ‘’ 20 Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.’’
Les croyants se voient vivre dans un état de dépendance à Jésus. Laissons-Lui le contrôle de notre vie. Si nous sommes nés en lui, nous devons grandir, nous développer en lui. Notre manière de vivre se déterminera par notre identification à Jésus. Il est celui qui nous communiquera Sa toute Sa puissance et nous saurons découvrir les projets du Père Céleste à notre égard qui sont éternels. Il nous a donné le pouvoir de devenir Ses enfants. Nous sommes des membres de la famille royale, des fils et des filles de Son Royaume.
Éphésiens 1. ‘’5 nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, 6 à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.’’
Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi en Jésus. Nous sommes devenus des créatures merveilleuses, créées à l’image de Jésus. Nous sommes conscients que nous sommes Son peuple, Son temple, Sa maison, Son habitation en Esprit. La foi fait partie de notre caractère et elle agit par l’amour du Père répandu dans notre cœur par le Saint Esprit qui nous a été donné. Nous sommes héritiers et cohéritiers de Jésus. Tout ce que le Père a est à nous et nous sommes bénis de toute sorte de bénédictions spirituelles en Lui. Nous recevons la vie éternelle de Sa part.
Nous sommes maintenant libres de la loi qui nous condamnait.

Galates 4. ‘’ 6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! 7 Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.’’
Nous sommes devenus par la foi des fils et filles de Dieu. Nous ne devons plus nous comporter comme des esclaves dans Sa maison mais comme Ses enfants bien-aimés. Nous avons reçu une nouvelle nature, celle de notre Père Céleste et nous sommes remplis de Son amour par Son Esprit. Nous sommes devenus des supers vainqueurs par notre foi en Jésus. Nous sommes des victorieux sur le monde et cette vérité doit descendre dans notre cœur. Nous ne pouvons pas faillir ou échouer. Qui donc est vainqueur du monde ?
1 Jean 5. ‘’ 4 car tout enfant de Dieu est vainqueur du monde. Et le moyen de remporter la victoire sur le monde, c’est notre foi.’’
Seul celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu. Nous aimons la vérité, nous aimons le Père et tout ce qui est né de Lui. Notre nouvelle identité fait de nous des victorieux par l’amour donné et répandu sur nous par le Saint-Esprit. Nous avons la victoire sur le péché, les plaisirs, les convoitises de la chair, les convoitises des yeux, l’orgueil de la vie. Nous avons la victoire sur la totalité des biens terrestres, sur les richesses, les avantages, les plaisirs de la vie présente. Nous avons la victoire sur tout ce qui nous éloigne de Dieu, et sont des obstacles à la cause de Jésus. Nous devons réaliser qui est en nous.
1 Jean 4. ‘’4 ¶ Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus. Car Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.’’

Nous ne luttons pas par nos propres forces pour remporter nos victoires.
Nous réalisons ce que nous sommes devenus en Jésus. Nous réalisons qu’Il habite en nous et par Lui nous sommes plus que vainqueurs. Nous essayons bien souvent de devenir au lieu de réaliser ce que nous sommes devenus par notre nouvelle naissance. Nous pouvons conquérir, remporter les victoires comme enfant de Dieu en croyant et en obéissant à Sa parole. Nous pouvons vivre notre nouvelle identité.
1 Corinthiens 15. ‘’57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ !’’
Nous sommes devenus des créatures merveilleuses en Jésus. Nous appartenons au Père et Il nous aime tellement. Il nous a choisis pour notre libération et mis à part par le Saint-Esprit pour que nous devenions à l’image de Jésus. Nous devons seulement croire en la vérité pour faire Sa volonté sur cette terre. Nous sommes élus et bien-aimés de notre bon Papa. Nous retrouverons les caractéristiques de Jésus car Il vit en chacun de nous par Son Esprit. Nous sommes appelés à vivre en nous engageant à faire tout ce que le Père a préparé pour nous, dans notre nouvelle identité, dans notre liberté, dans notre autorité et dans nos victoires. Notre nouvelle identité nous conduira dans l’éternité. Nous ne connaîtrons jamais la mort et nous vivrons éternellement notre nouvelle identité dans une nouvelle intimité.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.