Dernier ajout – mercredi 22 novembre 2017.

Ressources !

 

Le Père désire réellement partager Ses attraits et Ses buts avec Ses enfants en 2017.

 

Lire la Bible en 1 an ?

Ces pensées sont à méditer en 2017

Pensées à méditer !

mercredi 22 novembre 2017

Une Église authentique dans l'Amour en 2018

Je vous aime est le refrain que nous entendons dans le cœur de notre Papa Céleste.

1Jean 4.''8 Qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.''

Il est la source infinie de l'amour et Il a pensé à chacun de nous en créant dans Son amour. Nous sommes créés à Son image. Il désirait faire de nous une copie conforme, une similitude, une ressemblance de Lui-même. Il désire que nous soyons comme Lui en nous aimant d’un amour inconditionnel. Nous réalisons, en ce qui a trait à cette caractéristique, que nous avons besoin d’être une Église remplie de cet amour.

Genèse 1. ''27 Dieu créa les hommes pour qu’ils soient son image, oui, il les créa pour qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme.''

Dans le nouveau-testament le mot signifie comme une empreinte sculptée. La pensée est donnée aussi d'une marque de propriété. Nous sommes Ses enfants dans notre identité. Il a soufflé de Son Esprit dans nos narines. Nous réalisons notre besoin de nous aimer et d’aimer les autres inconditionnellement plus que tout dans notre vie.

Jean 3. ‘’16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. ''

Le Père nous aime d'amour inconditionnel. Qui ne dépend d’aucune condition.

Dans le sens d'obéir sans discuter. Pour bien comprendre l’amour du Père Céleste pour Ses enfants, nous devons comprendre ce que le mot inconditionnel signifie. Imaginons l’empereur César qui soumettait les nations conquises à l’époque de Jésus. Un empire qui devait signer son abandon inconditionnel à celui qui venait de le conquérir. Le Père nous aime inconditionnellement et nous l'aimons en retour. Quand à nous, nous l’aimons parce que Dieu nous a aimés le premier. Il n'y a rien de notre propre justice pour mériter cette affection éternelle de notre Papa. Nous pouvons seulement accepter de nous soumettre à être aimés indépendamment des œuvres que nous pouvons accomplir dans notre vie. Un amour qui donne tout et qui ne s’attend à rien en retour. Cela devient un partage de même sentiment d'affection et sans condition en toutes circonstances. L’amour que nous retrouvons dans ce monde fausse notre raisonnement sur l’amour inconditionnel du Père Céleste. Sur la terre quand nous donnons quelque chose, nous nous attendons à recevoir l’équivalent en retour de notre don. Nous accordons à l’autre le pouvoir de son amour sur notre vie. La possibilité de remplir notre cœur et de contrôler notre vie comme un souverain le fait sur son empire. Aucun être humain ne peut prendre la place de la source de l’amour. Nous pouvons seulement nous soumettre à la souveraineté de Dieu en acceptant Son amour, Sa grâce, Sa décision de nous aimer inconditionnellement.

Nous sommes transportés et transformés par l'amour du Père.

Jean 5. '' 19 En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. 20 Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ;''

Nous devons continuellement être remplis de l’amour du Père pour pouvoir s’aimer soi-même et aimer les autres inconditionnellement. Nous sommes appelés à admirer et à devenir des fans de cet amour inconditionnel du Père et du Fils. Nous deviendrons des poursuivants de cette révélation. Nous rechercherons de manière réfléchie à reproduire tout ce que nous recevons dans notre coeur. Notre plus grand désir sera d’être continuellement rempli afin d'aimer inconditionnellement comme nous sommes aimés.

Nous prendrons plaisir à nous asseoir dans Sa présence et à déguster le fruit de Son amour.

Cantiques 2. ''3 ¶ Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais. 4 Il m’a fait entrer dans la maison du vin ; Et la bannière qu’il déploie sur moi, c’est l’amour.''

PNG - 18.1 ko

Pouvons-nous imaginer un pommier qui est facile à distinguer parmi tous les autres arbres de la forêt ? C’est à chacun de nous à désirer et à choisir d'aller nous asseoir à Son ombre. Nous parlons ici de la protection divine. Son amour nous protège et nous enivre. Le Père étend sa bannière sur nous pour nous garder, nous protéger par Sa présence. Il désire nous conduire dans l’exécution de sa volonté sous la bannière de l'amour. Nous sommes protégés par cet amour inconditionnel et persuadés que rien ne peut nous séparer de Lui.

Romains 8. '' 38 Oui, j’en ai l’absolue certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, 39 ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur.''

C'est la raison pour laquelle toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Il nous a donné Son Fils unique. L'amour est toujours prêt à tout donner car il désigne un sentiment d'affection, d'attachement. Quand nous le ressentons nous sommes poussés à vivre l'intimité et à rechercher à en être proche.

Nous devons suivre l'exemple de notre Père Céleste et le vivre.

Éphésiens 5. ''1 ¶ Puisque vous êtes les enfants bien-aimés de Dieu, suivez l’exemple de votre Père. 2 Que toute votre vie soit dirigée par l’amour, comme cela a été le cas pour le Christ : il nous a aimés et a livré lui-même sa vie à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice dont le parfum plaît à Dieu.''

Nous sommes appelés à vivre dans l'amour comme Jésus sur la terre pour plaire à Dieu. Il a renoncé à toute la gloire céleste pour venir selon le plan du Père pour notre salut. Il a servi de tout son coeur dans l'amour en donnant Sa vie en rançon et en pardonnant à Ses agresseurs. Que toute notre vie soit dirigée par l'amour, car il est prêt à tout donner. Il recherche l'intimité avant tout et à satisfaire les désirs des autres. Un amour accompli ressemblera et cherchera toujours à prendre son modèle sur Jésus.

Romains 5. ''5 Or, notre espérance ne risque pas d’être déçue, car Dieu a versé son amour dans nos cœurs par l’Esprit Saint qu’il nous a donné.''

Nous devons chercher à comprendre ce que le Père désire pour nous.

Il désire que nous sachions qu’Il a versé Son amour dans nos coeurs. L’image implique l’idée d’un flot qui s’échappe de Son coeur pour se répandre dans le nôtre. Le Saint-Esprit désire nous communiquer Sa vie et Sa puissance. Il désire nous remplir continuellement de l'amour du Père. Sans l'amour nous ne sommes rien. Pour accomplir notre mission, nous avons besoin d'en être remplis. Si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien de parler en langues, de donner mes biens, de prophétiser, d'avoir la foi pour transporter les montagnes et même d'aspirer aux dons les meilleurs. L’amour n’aura pas de fin. Nous ne pouvons rien donner en échange de l’amour et rien ne pourra l’éteindre.

Bonne semaine !

Gerard Rouillard

Pensées à méditer...

mercredi 15 novembre 2017

Montons et descendons !

Le but de ce partage est de vous communiquer le désir de monter dans Sa présence.

Notre Père Céleste désire tellement notre bonheur. Il demande l’intimité de chacun de nous plus que tout. Il désire nous voir croitre dans la foi afin de nous révéler des secrets cachés.

Genèse 28. ‘’12 Dans son rêve, il vit une sorte d’escalier reposant sur la terre, et dont le haut atteignait le ciel. Et voici que des anges de Dieu montaient et descendaient cet escalier. 13 L'Eternel lui–même se tenait tout en haut et lui dit : – Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham ton ancêtre et le Dieu d'Isaac. Cette terre sur laquelle tu reposes, je te la donnerai, à toi et à ta descendance. 14 Elle sera aussi nombreuse que la poussière de la terre ; elle étendra son territoire dans toutes les directions : vers l’ouest et l’est, vers le nord et le sud. Par toi et par elle, toutes les familles de la terre seront bénies. 15 Et voici : je suis moi–même avec toi, je te garderai partout où tu iras ; et je te ferai revenir dans cette région ; je ne t'abandonnerai pas mais j'accomplirai ce que je t'ai promis. 16 - Jacob s'éveilla…’’

C'est une échelle qui part de la terre et qui monte au Ciel.

Nous ne pouvons pas nous tromper quand nous allons dans la maison du Père Céleste. Toutes les promesses que le Père avait révélées aux Ancêtres seront aussi là pour leur descendance. Dans Sa présence, nous pouvons réaliser profondément ce qui se passe autour de Son trône. Nous pouvons aussi réaliser le désir du Père de vouloir bénir toutes les familles de la terre. Nous réaliserons aussi comme Jacob que jamais nous ne serons seuls. Partout ou nous nous tenons le Père sera avec nous pour accomplir Ses promesses faites à nos Ancêtres.

Genèse 35. ‘’1 Dieu dit à Jacob : Lève-toi, monte à Béthel, et demeures-y ; là, tu dresseras un autel au Dieu qui t'apparut, lorsque tu fuyais Esaü, ton frère.’’

Le sens est donné aussi à être réveiller, remuer, agiter mentalement.

Nous avons besoin d’être remué dans notre âme et aussi au plus profond notre cœur. Nous avons besoin de construire spirituellement notre autel pour offrir tout notre être à Dieu.

Le sens est donné aussi à offrir, apporter des dons.

Lorsque nous montons régulièrement dans Sa présence nous avons le désir de Le servir dans le temps qu’Il nous donne de vivre sur la terre. Nous désirons Le servir avec nos talents, nos dons, notre argent selon les capacités que nous avons reçu de Lui.

Un autre sens qui est tout aussi bénissant pour ceux et celles qui désirent monter dans Sa présence, c’est le sens d’être transporté loin de nos problèmes.

Dans Sa présence nous réalisons la grandeur de notre Père et la petitesse de nos difficultés que nous avons sur la terre. Lorsque nous sommes dans Sa présence et nous réalisons profondément que nous sommes incorporés dans la famille spirituelle de notre Père Céleste.

Nous montons aussi dans le sens de nous lever.

Sommes-nous prêts à nous lever pour aller à la maison de notre Père ? Sommes-nous prêts à nous lever pour aller Le rencontrer. À nous de répondre personnellement à cette invitation.

LSG - s’élever, monter, remonter, offrir, quitter, couvrir, revenir, le lever, aurore, matcher, s’élancer, emmener, ...

Bethel veut dire la maison de Dieu.

Une place pour parler à Dieu. Un endroit pour le célébrer, l’adorer. Le Père ne désire pas seulement pourvoir à nos besoins physiques, matériels. Il désire s’entretenir avec nous. Il désire se révéler à nous. Il désire que nous devenions des adorateurs (trices) en esprit et en vérité.

Genèse 28. ‘’20 Jacob fit un vœu, en disant : Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, 21 et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l’Eternel sera mon Dieu ;’’

Nous pourrions voir les choses différemment.

Jacob a pris un engagement personnel devant la réalité de la présence du Père en montant dans Sa présence. Il a entendu de la bouche de Dieu la promesse faite à ses Ancêtres de les bénir sur la terre. Il a réalisé aussi Sa protection et Sa provision promises sur sa vie personnelle. À son tour, il prend l’engagement d’être un fils de Dieu.

Bonne semaine !

Pasteur Gérard Rouillard

Je suis le pasteur sénior du Centre Chrétien d’Amos depuis 1985.


Pensées à méditer !

mercredi 8 novembre 2017

La soif de Sa présence !

Nous savons tous que Jésus est la Parole de Dieu et qu'Il aime parler, se révéler à chacun de nous.

:PNous devons développer une sensibilité à Sa voix plus que tout dans notre vie. Il y a deux mots en Grec pour définir la Parole de Dieu. Il y a le logos, la parole écrite et le Rhêma, la parole révélée. Lorsque Jésus s'entretient avec moi personnellement et qu’Il me révèle des choses cachées, c'est un Rhêma.

Jean 15. ''15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce qu’un serviteur n’est pas mis au courant des affaires de son maître. Je vous appelle mes amis, parce que je vous ai fait part de tout ce que j’ai appris de mon Père.''

Pouvons-nous imaginer la relation intime de Jésus avec Ses disciples ? Il a passé beaucoup de temps avec eux pendant la durée de Son ministère sur la terre. Il avait développé une relation très amicale avec certain d’entre eux. Il parlait sûrement de la pluie et du beau temps. Il désirait beaucoup plus des amis (es) que des servantes ou des serviteurs. Il désirait révéler ce qu’Il avait appris de Son Père à chacun d’eux.

Il se révélait à ceux et celles qui se tenaient proches de Lui.

Pensons à Pierre, Jean et Jacques, Jésus a permis qu’ils assistent à Sa transfiguration. Pensons aussi à Jean qui était couché sur le sein de Jésus pendant le dernier repas avant l’institution de la Cène. Nous devons, nous aussi, apprendre à passer du temps avec Jésus pour entendre et écouter Sa voix. Nous apprendrions à discerner ce qu'Il désire pour nous, notre famille pour notre génération d'aujourd'hui. Notre cœur deviendrait captivé par ce qui se retrouve dans le sien.

Plus près de Lui, nous aurions accès à de nouvelles révélations.

Jean 4. ''7 Une femme samaritaine vint pour puiser de l’eau. Jésus s’adressa à elle : - S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau.''

Il fallait que Jésus traverse la Samarie. Il était fatigué et Il s’assit au bord du puits. Il n'avait rien pour puiser et ses disciples étaient allés en ville pour acheter quelque chose à manger. Il était environ midi. Malgré Sa soif et Sa fatigue, Jésus désirait tellement abreuver cette femme. Il voulait lui accorder une nouvelle et grande révélation venant de Son Père. Jésus désirant établir un contact avec elle lui dit : ''S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau.'' Jésus n'avait rien pour puiser. Il désirait briser les barrières raciales, religieuses de l'époque. Les Juifs évitaient toutes relations avec les Samaritains. La Samaritaine s’exclama : '' - Comment ? Tu es Juif et tu me demandes à boire, à moi qui suis Samaritaine ? Jésus lui répondit : - Si tu savais quel don Dieu veut te faire et qui est celui qui te demande à boire, c’est toi qui aurais demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive.''

Cette femme lui démontrait son intérêt et sa soif.

D’où la tires-tu donc, ton eau vive ? Tu ne vas pas te prétendre plus grand que notre ancêtre Jacob, auquel nous devons ce puits, et qui a bu lui-même de son eau ainsi que ses enfants et ses troupeaux ? Bien souvent, nous désirons comme cette femme rester attachés à nos principes religieux dans notre vie. Jésus désirait l'apporter à un autre niveau pour apaiser une soif plus grande au niveau de son coeur. Je ne crois pas que Jésus voulait se montrer supérieur à Jacob pour étancher une soif physique. Il désirait donner à cette femme une eau qui deviendrait en elle une source intarissable qui jaillirait jusque dans la vie éternelle.

La Samaritaine désirait du changement dans sa vie.

Elle lui dit : ''donne-moi de cette eau-là, pour que je n’aie plus soif et que je n’aie plus besoin de revenir puiser de l’eau ici.'' Jésus a répondu à sa demande. Il a traité le problème de sa vie. La Samaritaine buvait ses paroles. Cette femme n’était pas heureuse, malgré tous ses efforts pour trouver le bonheur avec le mari d'une autre. Elle essayait de garder la religion de ces ancêtres, mais, ce n’était pas la source vive, c’était le puits de Jacob. Nous réalisons toute la différence entre la religion et une relation personnelle. Maître, répondit la femme, je le vois, tu es un prophète. Dis-moi : qui a raison ? Nos ancêtres ont adoré Dieu sur cette montagne-ci. Vous autres, vous affirmez que l’endroit où l’on doit adorer, c’est Jérusalem.

Plus près de Jésus nous avons accès à de nouvelles révélations du Père Céleste.

Notre coeur est dévoilé et nos yeux s'ouvrent sur l'appel du Père pour notre vie. Crois-moi, lui dit Jésus, l’heure vient où il ne sera plus question de cette montagne ni de Jérusalem pour adorer le Père. Jésus se révèle à elle comme le messie et elle désire partager la Bonne Nouvelle avec les gens de sa communauté. Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Et si c’était le Christ ? Les gens sortirent de la ville pour se rendre auprès de Jésus.

Cette relation intime avec Jésus nous apportera toujours à partager la Bonne Nouvelle.

Cette femme a été transformée par cette relation avec Jésus. Elle a été changée par la révélation que Jésus lui a apportée de ses problèmes. Sa plus grande révélation dans son appel était de devenir une adoratrice comme le Père le demande. Le Père désire vivre des temps d'intimité avec nous. Il désire renouveler notre passion dans notre engagement à Le servir comme ses fils et ses filles. C’est une relation d’Amour qui nous enlèvera la soif des choses de ce monde. Trouvons-nous un endroit confortable et apprenons à nous décharger de nos fardeaux. Ne laissons pas nos pensées nous distraire par nos inquiétudes de ce monde. Apprenons aussi à écouter. Le Père aime se révéler, Il aime nous parler. C’est une relation d’intimité, d’amour, de confiance. Apprenons à nous concentrer sur Lui et à l’adorer comme Il le désire. Il y a de nouvelles révélations pour notre coeur et de nouvelles directions qui nous seront communiquées. Il n’y a aucune limite à ce qui peut se produire où nous arriver.

Bonne semaine !

Gerard Rouillard